La régulation de la traduction par les structures d’ARN G-quadruplexes contribue à la progression des cancers et à la résistance aux traitements

Cancer,

 traduction d’ARNm,

G-quadruplexe ARN,

protéine de liaison à l’ARN.

Anne CammasEquipe RNAreg – Protéines De Liaison À L’ARN Et Stress Génotoxique

La reprogrammation traductionnelle, en réponse à la signalisation oncogénique ou au stress microenvironnemental, façonne le protéome des cellules cancéreuses, permettant leur adaptation et des modifications phénotypiques supportant la plasticité cellulaire, la progression tumorale et la réponse aux traitements anticancéreux. Parmi les mécanismes de régulation de la traduction figurent les G-Quadruplexes ARN (RG4s), structures à quatre brins non canoniques dont la régulation par des ligands et des protéines de liaison à l’ARN affecte l’expression des protéines cancéreuses. Dans cette revue, nous discutons le rôle des RG4s dans la régulation de la traduction des ARNm à travers d’exemples paradigmatiques montrant leur contribution aux mécanismes d’adaptation de la traduction des ARNm dans les cancers.

Découvrir l’article publié

NAR Cancer. 2024 May 31;6(2):zcae025.doi: 10.1093/narcan/zcae025. eCollection 2024 Jun.
The shaping of mRNA translation plasticity by RNA G-quadruplexes in cancer progression and therapy resistance
Anne Cammas, Alice Desprairies , Erik Dassi, Stefania Millevoi
PMID: 38828391  PMCID: PMC11140630  DOI: 10.1093/narcan/zcae025

Collaborations et partenariats

  • Le Ministère de l’Éducation Nationale de la Recherche et de Technologie [à AD] ;
  • la Fondation pour la recherche médicale [à AD] ;
  • l’Association pour la Recherche sur le Cancer [à S.M.],
  • la Ligue contre le cancer [à S.M.] ;
  • le Cancéropôle Grand Sud-Ouest [à S.M.].

 

Pin It on Pinterest