Le mélanome est un cancer de la peau de mauvais pronostic généralement traité par des anticorps monoclonaux qui neutralisent des points de contrôle immunitaires comme les anti-CTLA-4 (ipilimumab) ou les anti-PD-1 (nivolumab). Malheureusement, une proportion importante de patients ne répond pas à ces traitements. L’équipe 4 du CRCT a montré que la neutralisation du TNFα, une cytokine inflammatoire majeure, potentialise la réponse aux anti-PD-1 dans des modèles de mélanome chez la souris. Ces travaux constituent le rationnel scientifique de l’essai clinique TICIMEL, qui a pour objectif d’évaluer la sûreté, la tolérance et l’activité anti-tumorale de molécules anti-TNFα (certolizumab ou infliximab) en combinaison avec l’ipilimumab et le nivolumab, chez des patients atteints de mélanomes avancés. Les premiers résultats se révèlent prometteurs, avec des signes d’activation et de maturation de la réponse immunitaire, des effets secondaires moins importants chez les patients traités par infliximab, et à ce jour un meilleur taux de réponse clinique dans la cohorte traitée par certolizumab. Les investigations se poursuivent dans le cadre d’une cohorte d’expansion.

Si les résultats cliniques prometteurs se confirment dans la cohorte d’expansion, un essai clinique de phase 2, multicentrique, pourra se mettre en place incluant un plus grand nombre de patients atteints de mélanome ou d’autres types de cancer pouvant être traités par immunothérapie.

A terme, nos travaux pourraient conduire à la généralisation de cette nouvelle immunothérapie chez des patients atteints de mélanome ou d’autres types de cancer. L’utilisation des anti-TNF chez les patients atteints de cancer, en combinaison, ou non, avec des immunothérapies ciblant les points de contrôle immunitaire a fait l’objet du dépôt de deux brevets internationaux.

  • Nouvelle méthode pour traiter le mélanome (WO2015173259A1, US10144772B2, ES2748380T3, EP3142685B1)
  • Méthodes et composition pharmaceutique pour le traitement du cancer (US10918737B2)

Découvrir l’article publié :

Clin Cancer Res. 2021 Feb 15;27(4):1037-1047.doi: 10.1158/1078-0432.CCR-20-3449. Epub 2020 Dec 3.
Combining Nivolumab and Ipilimumab with Infliximab or Certolizumab in Patients with Advanced Melanoma: First Results of a Phase Ib Clinical Trial
Anne Montfort, Thomas Filleron, Mathieu Virazels, Carine Dufau, Jean Milhès, Cécile Pagès, Pascale Olivier, Maha Ayyoub, Muriel Mounier, Amélie Lusque, Stéphanie Brayer, Jean-Pierre Delord, Nathalie Andrieu-Abadie, Thierry Levade, Céline Colacios, Bruno Ségui, Nicolas Meyer

Mots clés :

  • Anti-TNF,
  • Anti-PD-1,
  • Anti-CTLA-4,
  • mélanome,
  • essai clinique

Collaborations et remerciements

Nous remercions les laboratoires Bristol-Myers Squibb (BMS) pour le financement de l’essai clinique et d’une partie de l’étude auxiliaire. Nous remercions la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, le Cancéropôle Grand Sud-Ouest (GSO) et l’Institut Universitaire du cancer Toulouse-Oncopole (IUCT-O) pour le financement d’une partie de l’étude auxiliaire. Nous remercions la Fondation Toulouse Cancer Santé (FTCS) et la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) pour la prise en charge de salaires.

Contact :

Rédacteur de la brève : Bruno Ségui et Nicolas Meyer
Equipe “MELASPHINX : Métabolisme des sphingolipides : Des méchanismes de bases à l’immunothérapie”

Mail : bruno.segui@inserm.fr; meyer.n@chu-toulouse.fr

Une image

Signes d’efficacité chez les patients traités par nivolumab, ipilimumab et anti-TNF.
A, Meilleure réponse chez tous les patients de la cohorte certolizumab et de la cohorte infliximab. B, Images tomodensitométriques montrant des exemples de régression tumorale cible chez un patient de la cohorte certolizumab avec métastase pulmonaire (photos de gauche) et chez un patient de la cohorte infliximab avec métastases hépatiques (photos de droite).