Dans cette étude, nous décrivons le rôle oncogénique d’un nouveau long ARN non codant (lncRNA) baptisé LONA (LncRNA Overexpressed in NPM1 mutated Acute myeloid leukemia) surexprimé chez les patients atteints de leucémie aiguë myéloïde (AML) et porteur de la mutation de la nucléophosmine NPM1. La présence du mutant NPM1 induit un changement de localisation cellulaire, du cytoplasme vers le noyau, du lncRNA LONA, ce qui impacte ses fonctions cellulaires. Des stratégies perte et gain de fonctions ont montré que LONA exerce des effets opposés sur la différenciation myéloïde selon qu’il soit nucléaire ou cytoplasmique en régulant l’expression de gènes cruciaux tels que THBS1, ASB2 ou MAFB. In vivo, la surexpression de LONA réduit la survie des souris transplantées alors que son inactivation les sensibilise au traitement à la cytarabine.

Découvrir l’article publié :

Leukemia. 2021 Jun 15:1-15.
A novel leukemic route of mutant NPM1 through nuclear import of the overexpressed long noncoding RNA LONA.
Gourvest M, De Clara E, Wu HC, Touriol C, Meggetto F, De Thé H, Pyronnet S, Brousset P, Bousquet M.

Mots clés :

  • Long ARN non codant,
  • Leucémie aiguë myéloïde,
  • NPM1

Collaborations et remerciements

Ce travail a été financé par :

  • Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer
  • Association Laurette Fugain
  • Ligue Régionale Contre le Cancer (Comités de la Haute-Garonne, du Gers et de l’Aude)
  • LABEX TOUCAN
  • SFH (Société Française d’Hématologie).

Contact :

Marina Bousquet
Equipe CRCT : R’n Blood : Biologie des ARN dans les tumeurs hématologiques
Mail : marina.bousquet@inserm.fr

en image