Une cellule tumorale subit des forces mécaniques de compression, traction, et cisaillement. Ces forces physiques induisent un signal dans la cellule cancéreuse. La transmission de ce signal est très rapide et implique une déformation de la cellule. Un énorme effort de la recherche actuelle vise à comprendre comment les déformations des cellules tumorales sont traduites en signaux intracellulaires qui favorisent la progression tumorale. Une nouvelle piste de recherche que nous mettons en avant dans cet article est l’activation de la voie PI3K.

La voie PI3K est une cible de nouvelles thérapies anti-cancéreuses. Dans cet article de revue, l’équipe SigDYN  tente de comprendre comment ces thérapies ciblées répondent lorsque les cellules tumorales subissent des forces mécaniques et donc de mieux prédire leur efficacité chez les patients.

Découvrir l’article publié :

Trends Biochem Sci. 2021 Jun 7;S0968-0004(21)00108-0.doi: 10.1016/j.tibs.2021.05.005. Online ahead of print.
PI3K functions as a hub in mechanotransduction
M Di-Luoffo , Z Ben-Meriem , P Lefebvre , M Delarue , J Guillermet-Guibert

Mots clés :

  • PI3K,
  • signalisation cellulaire,
  • cancer,
  • mécanique,
  • mécanotransduction

Collaborations et remerciements

Ce travail a été réalisé en collaboration avec le laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes – LAAS – qui est une unité propre de recherche du Centre national de la recherche scientifique située sur le complexe spatial de Lespinet, à Toulouse. IL bénéficie du soutien financier de la Fondation Toulouse cancer Santé et du plan cancer.

Contact :

Julie Guillermet-Guibert et Mickaël Di-Luoffo
Equipe CRCT : SigDYN : Intégration des signaux cellulaires & PI3K de classe I, II, III.
Mail : mickael.di-luoffo@inserm.fr

en image

Trouver le talon d’Achille à cibler dans les cellules sous pression : importance des PI3K. Montage : Mickaël Di-Luoffo, adaptée de erhui1979 – Getty