Le projet PACMINE, porté par Julie Guillermet-Guibert, Chargée de recherche au CRCT (Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse), et Elisa Boutet-Robinet, Chercheuse à Toxalim et Enseignante à la Faculté de Pharmacie de Toulouse fait l’objet d’une campagne de collecte de fond orchestrée par la Fondation Toulouse Cancer Santé.

Le cancer du pancréas sera probablement la troisième cause de décès liée au cancer d’ici 2030. Son incidence ne cesse de croître et il est essentiel de comprendre comment ce cancer se déclenche pour stopper cette augmentation massive et récente. Le projet PACMINE vise à étudier deux types de facteurs pouvant concourir à l’apparition de ce cancer : les facteurs intrinsèques (facteurs génétiques) et extrinsèques (microenvironnement tissulaire aussi appelé niche et expositions à des facteurs toxiques). Les altérations génétiques à l’origine du développement du cancer du pancréas intervenant dans une sous-population de cellules pancréatiques (certaines cellules acineuses exocrines), il est essentiel de disposer de modèles cellulaires adaptés permettant de reproduire l’organisation cellulaire du pancréas. Pour cela, nous développons des modèles cellulaires innovants issus d’une technologie de bioimpression en trois dimensions en collaboration avec la plateforme Inserm ART Biotis, Bordeaux.

Notre objectif est donc de comprendre comment la modification du tissu pancréatique (niche) et de son activité métabolique mitochondriale suite à l’exposition à des contaminants environnementaux pourrait déclencher l’initiation du cancer du pancréas.
A terme, nos données doivent contribuer à démontrer si oui ou non les contaminants environnementaux sont impliqués dans l’augmentation de l’incidence observée. Si la réponse est oui, de nouvelles stratégies de prévention devront être proposées.

Voir sur le site de la Fondation

Participer à la collecte de fond et soutenir le projet