IMMUSPHINX : Cibler le métabolisme des sphingolipides afin d’améliorer l’efficacité des immunothérapies dans le mélanome.

Les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire (ICI) ont montré une réponse anti-tumorale sans précédent et de longue durée chez les patients atteints de mélanome métastatique. Pour augmenter la proportion de répondants, prévenir la récidive du cancer et améliorer l’efficacité d’autres cancers, de nouvelles stratégies sont nécessaires de toute urgence. De plus, des thérapies personnalisées, fondées sur des facteurs pronostiques et prédictifs robustes, sont nécessaires à l’affectation des ressources et à la gestion de la toxicité.

Nous avons récemment découvert que le métabolisme du sphingolipide (SL) est fortement altéré dans le mélanome, conduisant à des oncométries qui modifient le microenvironnement tumoral. Des données précliniques inédites révèlent que les SL régulent de façon critique la progression tumorale et les réponses immunitaires anti-mélanome. Nous émettons l’hypothèse que : (i) les agents bloquants de la SL (SBA) agissent en synergie avec l’ICI pour induire des réponses anti-tumorales et (ii) les concentrations de SL et/ou les enzymes métabolisant la SL constituent des biomarqueurs prédictifs utiles du pronostic et des résultats du traitement en réponse à l’ICI.

IMMUSPHINX vise à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques combinées qui ciblent à la fois le métabolisme de la SL et les points de contrôle immunitaires.

De plus, pour individualiser de nouvelles thérapies immunomodulatrices, IMMUSPHINX vise à identifier des biomarqueurs pronostiques et/ou prédictifs. Plus précisément, IMMUSPHINX déterminera : (i) l’efficacité de nouvelles approches combinant SBA et ICI ; (ii) comment les Sls affectent le microenvironnement tumoral et facilitent les réponses immunitaires anti-mélanome en analysant le sphingolipidome des tumeurs et du plasma, et en identifiant les signatures immunitaires ; (iii) si les enzymes métabolisant la SL intratumorale et/ou les Sls du sang périphérique pourraient servir de biomarqueurs prédictifs de l’efficacité de l’ICI. Ces paramètres ainsi que l’efficacité du traitement chez les patients atteints de mélanome seront analysés à l’aide de (Ir) RECIST de manière rétrospective et prospective.

Dans l’ensemble, IMMUSPHINX est une étape essentielle pour (i) définir les critères d’admissibilité à cette nouvelle stratégie combinant SBA et ICI, et (ii) mettre en place un essai clinique utilisant SBA comme adjuvants pour les thérapies immunitaires chez les patients atteints de cancer.

Ce programme est coordonné par Nathalie Andrieu-Abadie

Pour en savoir plus : https://www.transcanfp7.eu/index.php/abstract/immusphinx.html

Date de début : 01 avril 2017
date de fin : 30 juin 2021

Ce programme de recherche entre dans le cadre de l’appel d’offre européen ERA-NET TRANSCAN-2 Aligning national/regional translational cancer research programmes and activities

Une partie des objectifs de ce projet a été publié en 2020 :

Resistance of melanoma to immune checkpoint inhibitors is overcome by targeting the sphingosine kinase-1.
Imbert C, Montfort A, Fraisse M, Marcheteau E, Gilhodes J, Martin E, Bertrand F, Marcellin M, Burlet-Schiltz O, Peredo AG, Garcia V, Carpentier S, Tartare-Deckert S, Brousset P, Rochaix P, Puisset F, Filleron T, Meyer N, Lamant L, Levade T, Ségui B, Andrieu-Abadie N, Colacios C.
Nat Commun. 2020 Jan 23;11(1):437

Pin It on Pinterest