Nos programmes en cours

MELANICa

Les immunothérapies ont révolutionné la prise en charge thérapeutique du mélanome en augmentant la réponse immunitaire contre ce cancer cutané redoutable. Cependant, tous les patients ne répondent pas aux immunothérapies et certains rechutent dans les deux ans suivant le début du traitement.
Nous avons identifié le TNF, une petite protéine produite en réponse aux immunothérapies, comme impliquée dans la résistance des tumeurs au système immunitaire dans des modèles précliniques de mélanome.
Ainsi, les anticorps dirigés contre le TNF neutralisent cette protéine et augmentent considérablement la réponse immunitaire contre le mélanome, conduisant à une régression complète des tumeurs.
Notre projet vise à évaluer le bénéfice potentiel des anti-TNF sur la réponse immunitaire anti-cancéreuse chez des patients atteints de mélanome.
Le projet MELANICa est coordonné par le Pr. Bruno Ségui (équipe 4 du CRCT) en collaboration avec le Pr. Nicolas Meyer (Service onco-dermatologie de l’IUCT-O et équipe 3 du CRCT) et le Pr. Maha Ayyoub (Service Immunologie de l’IUCT-O et équipe 1 du CRCT). Il a reçu un soutien de 100 000 € de l’Institut Claudius Regaud / Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole.

MMIL

Maladie caractérisée par la multiplication de cellules cancéreuses dans la moelle osseuse, le myélome multiple touche chaque année en France environ 4000 nouveaux patients pour lesquels les traitements actuels ne permettent pas, dans la majorité des cas, d’obtenir une guérison complète.
Le projet MMIL poursuit l’objectif de mieux comprendre les mécanismes de reconnaissance et d’éradication des cellules cancéreuses par le système immunitaire. Ce projet de recherche s’appuie à la fois sur l’étude de modèles animaux porteurs de myélome et sur l’analyse de prélèvements de patients qui pourraient permettre d’augmenter la reconnaissance des cellules tumorales par les lymphocytes tueurs et d’améliorer l’efficacité des thérapies actuelles par des stratégies innovantes.
Le projet MMIL est coordonné par le Dr. Ludovic Martinet (équipe 13 du CRCT) et le Pr. Hervé Avet-Loiseau (Unité de Génomique du Myélome de l’IUCT-O). Il a reçu un soutien de 100 000 € de l’Institut Claudius Regaud / Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole.

CIEL / Immuno-échappement et immunité innée dans les lymphomes

Le projet CIEL (Immune escape and innate immunity in lymphoma), s’appuie sur d’importants travaux de recherche précédemment menés par l’équipe sur les mécanismes d’immuno-échappement (IE) dans les lymphomes malins, et notamment sur le développement d’une sonde moléculaire multiparamétrique (appelée IEGS for Immune Escape Gene Set) incluant plusieurs gènes impliqués dans l’IE et permettant de mesurer l’amplitude des mécanismes d’IE.
Pointant une dérégulation des points de contrôle immunitaire dans ces maladies, ce nouvel outil permet de définir différents profils d’immuno-évasion dans les lymphomes associés à des pronostics significativement différents et pourrait être utilisé comme biomarqueur de la réponse immunitaire dans des cohortes de patients atteints de lymphome.
Les objectifs du projet CIEL:

  • démontrer que la dérégulation des points de contrôle immunitaire concerne non seulement les cellules de l’immunité adaptative mais également celles de l’immunité innée,
  • étudier (notamment par le biais de modèles tridimensionnels expérimentaux) l’impact fonctionnel de cette dérégulation sur la réponse cytotoxique anti-tumorale,
  • et identifier un ou plusieurs biomarqueurs prédictifs de réponse à l’immunothérapie dans des cohortes de patients atteints lymphomes suivis à l’IUCT.

Le projet CIEL est coordonné par le Dr. Camille Laurent (Laboratoire d’anatomo-pathologie de l’IUCT-O) et le Dr. Jean-Jacques Fournié (équipe 9 du CRCT). Il a reçu un soutien de 100 000 € de l’Institut Claudius Regaud / Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole.