La radiothérapie est une des armes thérapeutiques avec la chirurgie du traitement local du cancer. La radiothérapie consiste à exposer une partie du corps à des radiations ionisantes. Le principe des radiations ionisantes consiste à délivrer une certaine quantité d’énergie dont l’importance modifie l’ADN des cellules sans les tuer directement. Les cellules mourront après, lorsqu’elles auront besoin de leur ADN. Ces méthodes ne sont pas spécifiques des cellules cancéreuses mais celles-ci y sont plus sensibles que les cellules saines.

Les techniques de radiothérapie complexes, tels que la stéréotaxie (technique basée sur l’utilisation de petits faisceaux convergents permettant d’irradier à haute dose de très petits volumes dans le corps du patient), exigent une haute précision dans leur mise en œuvre. Ces techniques nécessitent une vérification précise du traitement, afin d’estimer la dose de radiation absorbée par le patient, avant et pendant le traitement (dosimétrie in vivo).

Le système d’imagerie portale ou E.P.I.D. pour « Electronic Portal Imaging Device » est un système positionné sous la table de traitement de radiothérapie, permettant via la captation des rayons envoyés sur la tumeur une image du champ d’irradiation (comme le ferait une simple radiographie). Il permet donc grâce à de l’imagerie d’effectuer un contrôle « en direct » de la position du patient pendant le traitement ainsi que la mesure des taux d’irradiations.

Actuellement, l’imageur EPID offre une solution attractive, surtout pour réaliser la dosimétrie in vivo. Cependant, la mise en œuvre d’une dosimétrie in vivo, et en 3D, des traitements complexes reste toujours limitée, voire impossible.
Dans ce travail, publié dans le journal Phys Med, l’équipe 15 « Dosimétrie multi-résolution pour l’optimisation de la radiothérapie » du CRCT associée au Département d’Ingénierie et de Physique Médicale de l’IUCT-oncopole a permis d’évaluer les caractéristiques de la réponse d’un imageur EPID dans des conditions complexes qui peuvent être réunies en radiothérapie stéréotaxique.

Ce travail facilite donc, le développent d’un modèle dosimétrique plus complet, en 3D et in vivo, pour une vérification adaptée aux traitements complexes, avant, et surtout, pendant le traitement du patient. Son application a des traitements stéréotaxiques déjà mis en œuvre propose des résultats très satisfaisant et prometteur. Une fois intégralement validé ce modèle permettra une évaluation complète des différents traitements commerciaux actuellement disponibles.

Découvrir l’article publié :

Phys Med. 2020 Sep 24;78:117-122.
Dosimetric performance of continuous EPID imaging in stereotactic treatment conditions
Ana Rita Barbeiro, Laure Parent, Laure Vieillevigne, Regis Ferrand, Xavier Franceries

Mots clés :

  • Dosimétrie EPID;
  • Réponse EPID;
  • Imagerie portale;
  • Vérification de la radiothérapie stéréotaxique.

Contact :

Ana Rita Barbeiro
Equipe : 15 – Dosimétrie multi-résolution pour l’optimisation de la radiothérapie.
Mail : pbanarita@gmail.com

Collaborations :

IUCT-Oncopole (Département d’ingénierie et de physique médicale).

Une image :

Figure 1. Résultats de l’évaluation de la linéarité de la réponse de l’EPID en mode continu avec les champs rotationnels. Ce qui a montré une linéarité de réponse indépendante des variations du débit de dose. (a) Réponse relative de l’EPID par unité moniteur (UM), tous les points sont normalisés à 500 MU. (b) Distributions des UM angulaires par frame correspondantes à deux longueurs d’arc du faisceau de 6 MV FFF.